L’accompagnement individualisé

Deux heures par semaine, un étudiant accompagne individuellement un jeune dans les moments clés de son parcours éducatif.

Les accompagnements se font la plupart du temps au domicile, en présence d’au moins un parent. Le contact avec la famille, dans des contextes sociaux souvent difficiles, peut ainsi contribuer à mieux faire comprendre le fonctionnement de l’institution scolaire. Les enfants suivis sont majoritairement scolarisés au collège ou en primaire. Des actions à destination des enfants de maternelle sont également mises en œuvre sur les territoires et des actions en direction des lycéens sont en cours de développement.

L’approche choisie est transversale, centrée sur les difficultés de l’enfant et ses besoins.

L’accompagnement dépasse le cadre scolaire pour aborder les problématiques du manque de motivation, de la confiance en soi, de l’ouverture culturelle, de la mobilité etc.

En savoir plus

En Ile-de-France, l’accompagnement individualisé touche chaque année environ 1000 enfants, scolarisés pour moitié en grande section de maternelle ou en primaire, et pour moitié au collège. Chacun de ces enfants est accompagné par l’un(e) des 1000 bénévoles mobilisé(e)s. En 2012-2013, ces accompagnements se sont déroulés auprès d’enfants résidents dans 87 quartiers situés dans 30 communes des 8 départements franciliens.

———————————————————–

Focus sur des formes d’accompagnement individualisé spécifiques

Pour que la présence de l’étudiant aide au mieux l’enfant ou le jeune dans son parcours scolaire et éducatif, l’Afev développe en Ile-de-France des accompagnements individualisés ciblés :

L’Accompagnement vers la lecture

L’AVL – ou Accompagnement vers la lecture est proposé pour des enfants de dernière année de maternelle et de CP. Les inégalités scolaires apparaissent avant même l’âge de la scolarité obligatoire. Ainsi, à l’entrée en cours préparatoire, d’importantes disparités existent déjà sur les capacités à s’inscrire dans un processus d’apprentissage : maîtrise du langage, rapport au livre, capacités de communication et socialisation… Forte de ce constat, l’Afev a élaboré un accompagnement étudiant, deux heures par semaine sur l’année civile ou scolaire, auprès des enfants scolarisés en grande section de maternelle et en situation de fragilité face à l’apprentissage de la lecture. L’action a pour but de développer le rapport au livre, le langage, et de créer un contexte favorable aux apprentissages au moment où les enfants font leur entrée dans l’écrit, afin, notamment, de préparer et faciliter le passage en cours préparatoire

En savoir plus

En Ile-de-France, ce projet est développé en particulier à Paris, Nanterre, l’Ile-Saint-Denis, Maisons-Alfort et à Cergy, et a pour vocation de se développer sur d’autres territoires.

L’Accompagnement des enfants nouvellement arrivés en France (ENAF)

Cet accompagnement concerne des enfants arrivés sur le territoire Français depuis moins de deux ans, scolarisés dans des classes spécifiques (CLA, NSA, CLIN). Ces enfants rencontrent des problématiques spécifiques quant à la scolarisation (barrière de la langue, apprentissage du système scolaire français..) et à la découverte du pays d’accueil (sa culture, son fonctionnement, ses codes). Par ailleurs, leur famille est souvent dans une situation particulièrement précaire.

L’accompagnement individualisé de ces enfants leur permet de se sentir soutenus, accompagnés par quelqu’un qui connaît bien ce nouveau pays. Le binôme bénévole/enfant permet aussi à chacun de découvrir une nouvelle culture, des ressentis différents, des normes différentes : chacun peut ainsi apprendre de l’autre.

En savoir plus

Les accompagnements aux périodes charnière

L’un des moments clef de la scolarité de l’enfant est son passage de l’école élémentaire au collège. Parmi les éléments de rupture : le passage dans un « espace rationalisé » avec davantage de discipline et de règles de vie, de nouvelles façons d’apprendre et de travailler, la démultiplication des disciplines et des acteurs, la mutation de la relation à l’enseignant…

Si ces changements impactent globalement tous les jeunes dans leur scolarité, ils sont parfois particulièrement brutaux pour des enfants déjà en difficulté en primaire et dont le milieu familial n’a  pas la culture scolaire requise pour les accompagner dans cette transition. L’accompagnement par un étudiant bénévole sous la forme d’un accompagnement global, centré sur l’enfant tout au long de l’année à raison de deux heures par semaine peut contribuer à sécuriser l’enfant à ce moment déterminant de son parcours.

Les adolescents scolarisés en classe de 4ème et de 3ème sont à la fois à un âge charnière et à un carrefour important de leur parcours scolaire. Cette période complexe pose de façon cruciale la question des inégalités sociales et culturelles car elle interroge la capacité de chaque adolescent à se projeter dans un parcours scolaire et professionnel, à utiliser les ressources de son environnement, à être mobile. Dès ce moment, les élèves n’ont pas les mêmes possibilités d’orientation scolaire selon leur origine sociale et leur lieu d’études. L’accompagnement individualisé de ces adolescents a pour objectif de lutter contre ces inégalités de « maîtrise de parcours » en favorisant leur autonomie et l’appropriation de leur propre trajectoire et en travaillant avec eux les phénomènes d’autocensure notamment en leur faisant découvrir des aspects du monde universitaire et professionnel.

 

En savoir plus

———————————————————–

L’ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES EN LYCEE PROFESSIONNEL : UN PROJET EN DEVELOPPEMENT

L’entrée en filière professionnelle ne va pas de soi notamment pour des jeunes qui ont le sentiment d’avoir subi une orientation et peuvent percevoir la formation professionnelle comme une filière de relégation. De fait, les enquêtes montrent que le décrochage est particulièrement important à l’entrée en lycée professionnel et lors de la première année de CAP.

Pour prévenir le décrochage scolaire de ces jeunes, l’Afev propose des modalités d’action complémentaires : des accompagnements individualisés menés hors temps scolaire par des étudiants bénévoles, la présence au sein de l’établissement scolaire d’un volontaire en résidence de l’Afev, la proposition de terrains d’engagement citoyens aux lycéens.

Ce projet développé dans un premier temps grâce au soutien du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse, sur d’autres territoires, est en cours de développement en Ile-de-France.

En savoir plus


Comments are closed.

Back to Top ↑

Pin It on Pinterest

Shares
Share This