Le climat scolaire, c'est l'affaire de tous" explique Monsieur Lods, proviseur de ..." /> 95 – Le climat scolaire en question à la JRES de Cergy ! – AFEV Ile de France

ACTUALITÉS IMG_3597

Published on octobre 31st, 2017 | by afevidf

0

95 – Le climat scolaire en question à la JRES de Cergy !

« Le climat scolaire, c’est l’affaire de tous » explique Monsieur Lods, proviseur de vie scolaire de l’Académie de Versailles et responsable du groupe académique climat scolaire. Le 18 octobre 2017, l’Afev et la ville de Cergy ont co-organisé pour la sixième année la JRES réunissant une centaine de personnes à l’Hôtel de ville de Cergy, professionnels de l’Éducation Nationale, services de la ville et de l’État, professionnels de l’enfance ou du milieu associatif, parents d’élèves… Pour cette 10ème édition, la Journée du refus de l’échec scolaire a exploré le thème du climat scolaire : en quoi le climat scolaire influe sur la réussite scolaire?

La journée a été ouverte par les interventions de :

Monsieur le Maire Jean-Paul Jeandon et Madame Fofana, élue déléguée à la réussite éducative, ont mis en avant la volonté forte de la ville de Cergy de permettre à chaque jeune cergyssois de réussir son projet d’avenir, quel que soit son niveau d’étude ;

Monsieur Bernard, Inspecteur académique adjoint, rappelant la création en 2012 du Ministère en charge du climat scolaire, et en 2014 des groupes académiques climat scolaire permettant d’agir en faveur d’un meilleur climat scolaire ;

Madame Murano, Déléguée du Préfet du Val d’Oise en charge des questions éducatives, a rappelé l’importance du travail conjoint entre l’État et les acteurs de l’Éducation nationale, la sensibilisation des enfants aux valeurs de la République pour former des adultes citoyens ;

Monsieur Lucchini, Directeur du réseau Canopé et Maison départementale de l’éducation du Val d’Oise, qui a expliqué la dimension systémique du climat scolaire.

 

Quels diagnostics sur le climat scolaire ?

Monsieur Lods a expliqué que depuis 2012, la politique académique progresse rapidement sur la question. Les diagnostics de l’Éducation nationale depuis s’affinent : pour 1 million d’élèves sur les 4 départements de l’académique de Versailles, le nombre d’incidents s’est multiplié par deux en 10 ans. 50% des incidents concernent le collège et notamment pendant les périodes de conseil de classe. 15% expriment être en mal-être.

Du côté de l’Afev, le baromètre 2017 montre que les collégiens interrogés font 3 vœux pour leur école :

– une école avec moins de violence : près de la moitié des élèves a été témoin d’actes d’humiliation ou de cruauté entre élèves

– une école plus juste : 70% pensent que tous les collégiens ne sont pas traités de la même manière et 42% disent déjà avoir reçu une sanction injustifiée.

– un climat d’apprentissage plus serein : 58% des élèves déclarent que les professeurs ont du mal à faire cours à cause de problème de discipline et ils sont 38 % à se déclarer gênés par ces perturbations.

 

Quelles solutions ont été mises en place face à ces constats sur Cergy et le département ?

Plusieurs initiatives locales sur la ville et le département ont été valorisées :

Monsieur Winicki co-fondateur de TrustInside et Madame Sanzié, Principale du Collège Robespierre de Goussainville ont partagé leur expérimentation auprès des élèves et des professeurs à partir du facteur de la confiance, modélisée sous forme d’arbre et de racines.

L’équipe de Direction du collège de la Justice Madame Lely et Monsieur Dridi ont fait part de leur travail sur les retards des élèves et absences non justifiées qui ont réduit de 46% grâce à un Challenge « Tous à l’heure » entre classes et à l’intégration du cahier de correspondance dès le 3ème cycle.

Madame Moutaux, Principale du Lycée Kastler et Monsieur Gallix, coordinateur du Lycée de la nouvelle chance ont quant à eux expliqué que le mauvais climat scolaire a été en cause dans tous les cas de décrochage rencontrés pour des raisons différentes. Travailler dans un bon climat scolaire avec des décrocheurs est donc primordial pour leur permettre de se rattacher à l’École et aux apprentissages. Pour cela, ils mettent en place un système de tutorat adapté, en adoptant une pédagogie du projet et en donnant à la classe un espace d’expression hebdomadaire.

 

Quelques mots de bilan pour résumer la Journée du refus de l’Echec scolaire ?

Confiance, coéducation, écoute, co-construction, lien entre climat scolaire dans l’école et climat du quartier, rôle de chacun dans la construction de solutions permettant de favoriser la réussite pour tous… ont été les grands principes émis lors la Journée du Refus de l’Échec Scolaire de Cergy.

 

Retrouvez ici les sites et enquêtes présentés :


About the Author



Comments are closed.

Back to Top ↑

Pin It on Pinterest

Shares
Share This