92 – Solène et Nour : leur aventure à distance – AFEV Ile de France

92 – Solène et Nour : leur aventure à distance

Couv-Twitter_Plan de travail 1 

Solène Richard, bénévole à l’AFEV des Hauts-de-Seine auprès de Nour depuis octobre 2019 nous raconte comment son accompagnement à évoluer avec le confinement.

« Avant le confinement, je me rendais chez Nour, l’enfant que j’accompagne, les samedis matin : pendant qu’elle prenait son petit déjeuné, je discutais avec ses parents. Nous parlions de Nour, de la semaine qui était passée. C’était également l’occasion d’échanger avec les deux sœurs de Nour.

Depuis le confinement, la famille de Nour et moi avons gardé contact, mais différemment : je discute notamment avec la mère de Nour par SMS, afin de convenir des horaires des séances d’accompagnement, et à chaque séance avec Nour, sa famille me salue via Skype.

C’est par ce biais que je garde contact avec Nour : Skype est un excellent moyen d’échanger. Nous commençons par voir ensemble ses devoirs. Nous faisons des pauses durant lesquelles nous jouons. Etant à distance, nous ne pouvons plus faire des jeux de société. C’était l’occasion d’allier loisir et travail, car lors de ces moments de détente, celle qui perdait devait effectuer un exercice. 

A la place, je tente d’instaurer des pauses ludiques et instructives : ainsi nous faisons des devinettes et des pendus. Nour me lit également des histoires : je trouve que c’est un excellent exercice afin de la rendre actrice. Cet entrainement lui permettra de partager un moment avec ses petites sœurs, en leur lisant une histoire. 

Depuis que j’accompagne Nour via Skype, nos séances sont plus courtes. Ainsi, j’ai proposé à la famille de faire deux séances par semaine. Cet accompagnement à distance m’a fait prendre conscience de la difficulté d’échanger lorsque l’on n’est pas physiquement présent avec l’enfant que l’on accompagne et que l’on peut de ce fait difficilement lui montrer ou lui expliquer des éléments peu clairs. 

Malgré cela, devoir échanger à distance est un excellent exercice, aussi bien pour Nour que pour moi. Il faut en effet avoir des propos clairs et être particulièrement attentif à nos dires. 

Ainsi, mon accompagnement AFEV avec Nour m’a permis d’acquérir de nouvelles compétences, notamment didactiques, car transmettre et partager à distance demande d’acquérir des facultés singulières. »    


About the Author



Comments are closed.

Back to Top ↑

Pin It on Pinterest

Shares
Share This